La goutte d’eau de l’association Zeine

« Dans la vie, il ne faut jamais dire « jamais ». « Jamais cela n’arrivera ». En effet, si on disait un jour que des Burkinabé allaient vivre un jour la triste expérience de réfugiés dans leur propre pays, nombreux, nous étions à pouvoir dire « jamais cela n’arrivera » tant le pays des hommes intègres était un havre de paix au milieu d’une mer de tempête. En effet, depuis les années 1990, le Sahel accueillait sur son sol les premiers réfugiés officiellement reconnus du Mali. Et depuis, la vague déferlante ne fait que continuer. Le Sahel abrite de nos jours les deux plus grands camps de réfugiés maliens au Burkina… Et c’est dans ce contexte que se situe le geste posé par l’association Zein de Gorom-Gorom. Un geste qui s’inscrit parfaitement dans l’objectif poursuivi pas l’association et son partenaire technique et financier qu’est la Fondation Cuomo…

La voix du Sahel, août-septembre 2019

Lire l’article complet ici…

« La Fondation Cuomo a contribué, contribue et contribuera à donner sourire, espoir, et vie dans cet océan de misère qu’est la vie de réfugiés internes à Gorom-Gorom… »

-Maria Elena Cuomo – Présidente, Fondation Cuomo