Father Don J. Anthony : de Kovalam à Rome

Father Don J. Anthony :  de Kovalam à Rome

(Photo : Madame Maria Elena Cuomo avec le Frère Anthony à Kovalam, 2008)

Kovalam et Rome. Entre ces deux villes, l’une située sur la périphérie rurale du sous-continent indien et l’autre sur l’épicentre du monde chrétien, il ne semble y avoir pour point commun que la dernière consonance. C’est sans compter Father Don J. Anthony, un trait-d’union entre deux mondes que tout oppose… et entre le passé de notre Fondation et son futur.

Le dortoir de Kovalam avec une capacité de 200 lits

Né en 1979, le jeune Frère Anthony a croisé le chemin de la Fondation au début des années 2000 lors des programmes d’éducation que le tout nouvel organisme philanthropique venait de mettre en place dans l’Inde du sud.

Dans le pensionnat flambant neuf d’une capacité de 200 lits que la Fondation venait d’ériger à Kovalam, MADRAS pour les élèves de 12 à 18 ans, le jeune Indien, alors étudiant en Théologie, en a pris les fonctions de gestionnaire.

D’autres responsabilités l’attendent, comme le poste de secrétaire auprès de l’Evêque de Chingleput, Rev. Dr. Anthony Neethinathan.

A l’époque, le Frère Anthony a bénéficié de la générosité d’Alfredo et de Maria Elena Cuomo pour poursuivre ses études et durant toutes ces années, il restera en contact avec la Fondation tout en poursuivant, tenace, le fil rouge de ses ambitions.

2017 : ROME. Madame Maria Elena Cuomo est dans la capitale Italienne en compagnie de Roshan Susairaj pour assister à l’audience de Sa Sainteté le Pape François. Sachant que le jeune étudiant en Théologie, devenu maintenant prêtre, vit désormais à Rome, elle organise un rendez-vous.

Father Anthony aura du mal à en croire ses yeux lorsqu’il croise ceux de Madame Maria Elena Cuomo, sur la Place Saint-Pierre, en compagnie de cette famille indienne venue de son Tamil Nadu natal et qu’elle suit avec affection depuis des années…

Father Anthony est aujourd’hui doctorant au sein du « Pontificio Collegio S.Pietro Apostolo » à Rome. Sa thèse a pour thème la question des témoins dans les demandes d’annulation de mariage auprès de l’église catholique. Au cours des conversations que nous avons eues durant deux jours à Rome, Father Anthony nous fera part de ses ambitions et rappellera avec gratitude les bienfaits de la Fondation dont sa région a profité au fil des ans. Admiratif, il en a toujours demeuré un spectateur privilégié.

Il a aussi pu découvrir avec nous d’autres projets de la Fondation, basés à Rome.

Curieux et polyglotte, maîtrisant déjà la langue de Dante après seulement 8 mois de séjour en Italie, Father Anthony ne laisse pas deviner qu’il est en train de vivre son tout premier passage à l’étranger.

Ce jeune religieux au parcours exemplaire est une aspiration pour tous les jeunes bénéficiaires de la Fondation.

Madame Maria Elena Cuomo, Madame Sujatha Susairaj, Father Anthony et Roshan, Place Saint-Pierre, après l’audience papale du 17 mai 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *