Burkina Faso

Vidéo : Zeine Act 1 : Le bienfait

Un film de SEIDOU SAMBA TOURE Une nouvelle phase de développement socio-économique, lancée par le Groupement Zeine, a démarré au cours du premier trimestre 2017 au Nord du Burkina Faso. Accompagné depuis 2014 par la Fondation Cuomo, le Groupement, formé par des éleveurs des communes de Gorom-Gorom et de Tin-Akoff, est une initiative locale d’entraide. La nouvelle phase d’activités porte sur deux volets : la réhabilitation des forages de puits et

Les nouveaux projets du Groupement Zeine bénéficient d'une couverture médiatique nationale

Photo : M. Sidi Hamadine, fondateur du Groupement Zeine au micro de RTB – Tin-Akoff, Burkina Faso Le mois de mai 2017 est décidément le mois de la couverture médiatique pour nos partenaires à Burkina Faso ! Après le très beau reportage diffusé par la chaîne nationale RTB sur la campagne de restauration de la Cour royale de Tiébélé, la même chaîne vient de relayer les nouvelles activités du Groupement Zeine dans

XXVII Concorso Pianistico Internazionale « Roma »

4 Dicembre 2017 – Teatro Quirino – ore 20:00 « La Fondazione sostiene e collabora dal 2004 a questo progetto dimostrando, ancora una volta, la capacità di unire ed aiutare giovani che provengono anche da Paesi meno fortunati del nostro, permettendo la crescita dei più meritevoli, contribuendo a costruire il loro futuro professionale. » – Marcella Crudeli Presidente Associazione F. Chopin Segue : http://blog.fondationcuomo.mc/wp-content/uploads/2017/04/blog.fondationcuomo.mc_remerciements-2017.pdf

"Jardin de l’impossible" à Kel Ejef, Gorom Gorom, Burkina Faso

M. Prométhée Bako, journaliste et « amateur de l’environnement » basé à Gorom Gorom, Burkina Faso, porte depuis 2010 un projet original et ambitieux. L’initiative qu’il peaufine depuis consiste à réaliser un « jardin des savoirs » afin de préserver les espèces végétales menacées de la sous-région sahélienne.

Petite entreprise, grand espoir... autour d'un café

La Fondation soutient depuis quelques mois une initiative locale à Tiébélé : un « Café culturel » à proximité de la « Cour royale », site patrimonial du Sud burkinabé. Le projet est fructueux sur les deux plans, social et économique.  Le nouveau « café », géré par Herman Nassara, vient en effet pallier le manque de service destinés aux touristes de Tiébélé. Aussi, la structure est un point de rencontre pour différents groupes qui composent la vie