Burkina Faso : Groupement Zeine à l’affût des besoins des populations locales

Une nouvelle phase de développement socio-économique, lancée par le Groupement Zeine, a démarré au cours du premier trimestre 2017 au Nord du Burkina Faso.

Accompagné depuis 2014 par la Fondation Cuomo, le Groupement, formé par des éleveurs des communes de Gorom-Gorom et de Tin-Akoff autour des notables de villages, est une initiative locale d’entraide.

La nouvelle phase d’activités porte sur deux volets : la réhabilitation des forages et la « chepetellisation » des ménages.

Avec l’arrivée à grands pas de la période de sécheresse, le Groupement a décidé d’accélérer le processus de réhabilitation de forages prévu pour l’année 2017. Tous les 8 sites, programmés pour l’année en cours, ont ainsi été remis à niveau dès le premier trimestre pour s’assurer que les populations ne se confrontent pas à la question de l’eau potable dans les mois à venir, les plus durs de l’année.

Quant au projet de « chepetellisation », il s’agit d’une nouvelle initiative mise en place par le Groupement. L’activité consiste à fournir aux ménages, représentés par des femmes, un cheptel formé de 5 chèvres et d’un bouc. Les chèvres représentent en effet un noyau essentiel de l’économie de tout ménage qu’ils peuvent exploiter au gré des nécessités et des imprévus : production de lait, besoins alimentaires d’urgence et source de revenus.

Pour ce projet, 80 foyers vulnérables, représentés par des veuves ou des femmes divorcées, ont été identifiés dans les villages de Gorom-Gorom, de Tin Rassane, de Tin Akoff et de Tin Akoff.

En supplément des ruminants, fournis par un fournisseur reconnu, les foyers bénéficient également d’une formation à l’élevage, d’une première provision d’alimentation animalière ainsi que d’un suivi zootechnique, dispositif assuré par un professionnel contractualisé durant la première année de l’activité.

En savoir plus